Les différents types d'isolants

Minéral, végétal ou même organique, un isolant aura plus de vertus isolantes qu'un autre. Ils se différencient aussi sur d'autres critères clés.

Les isolants minéraux

Laine de verre, laine de roche ou encore perlite font partie de la famille des isolants minéraux. Ils sont fabriqués à partir de matières naturelles telles que la roche volcanique, le sable ou encore le verre recyclé. Parmi leurs qualités, une résistance au feu et une longue durée de vie surtout s'ils sont fabriqués en panneaux. La laine de verre et la laine de roche sont les 2 isolants minéraux les plus utilisés.

Les isolants naturels

Chanvre, laine de mouton, paille, plumes de canard, laine de coton, liège ou encore laine de bois sont des isolants naturels. On parle aussi d'isolants bio sourcés car ils sont issus de matières végétales et animales. Leur mode de fabrication utilise moins d'énergie grise que d'autres familles d'isolants.
- Les laines sont de bons isolants thermiques, été comme hiver
- la paille a rejoint la liste des isolants thermiques dans la RT 2012.

Les isolants synthétiques

Mousse de polyuréthane, polystyrène expansé et polystyrène extrudé font partie de la famille des isolants synthétiques. Fabriqués à partir de matières organiques ou de pétrole brut, ils sont utilisés depuis longtemps pour les travaux de rénovation. En effet, comme les laines minérales, le polystyrène est un bon isolant thermique, été comme hiver. C'est l'isolant le plus connu d'ailleurs car l'un des premiers utilisés pour isoler les bâtiments.

Les isolants minces et les isolants nouvelle génération

Performants pour les uns, peu fiables pour les autres, les isolants minces, ou films minces réfléchissants, peuvent être utilisés pour l'isolation des combles. Ils sont constitués de plusieurs films d'aluminium, séparés par des couches d'air. Les isolants nouvelle génération, tels la brique ou le béton cellulaire, sont des isolants performants, utilisés dans le neuf.